Archives pour la catégorie Inbound marketing

Comment faire du bon SEO en 2012

Le concours SEO du moment est l’occasion de remettre à plat les choses. Je pense qu’en suivant un peu l’activité du site Virank, vous vous êtes rendu compte que vous n’êtes pas dans le chemin optimal pour la réussite de votre site.

Si vous n’êtes pas d’accord avec ce que je viens d’écrire, vous pouvez vous rhabiller parce que :

  1. en 2012 le SEO de grand papa ça ne fonctionne plus il faut bosser plus pour avoir le même résultat car le web devient de plus en plus concurrentiel
  2. Google n’arrête pas de nous bassiner avec « content is king » et je vois des webmaster se moquer gentiment parce que ce contourner Google peut encore marche (mais pas pour longtemps)
  3. le SEO ce n’est pas tout, le webmarketing est tout
  4. bref l’époque de l’argent facile est révolue

 

Le ticket d’entrée sur le web est de plus en plus élevé, et les coup d’éclats de moins en moins courant.

Pourquoi Virank fait les choses comme il faut

Virank a beaucoup d’amis sur le web, il peut placer des bannières un peu partout, et ses concurrents ne peuvent faire de même (lien non reproductible).

Virank passe du temps à produire du contenu de qualité,  3 heures de travail pour une séquence de 2  minutes je veux bien le croire.

En résumé Virank invente des idée de contenu originale, à potentiel viral, et a des liens posé par ses amis en plus des liens un peu plus classiques.

Eh bien tout ça nous rapproche de l’inbound marketing. Ce que fait @bertimus, ne sied pas forcément à tout type d’activité cela va de soi, mais l’idée est là, créer du contenu et savoir atteindre son audience via les réseaux sociaux par exemple.

Je prends un autre exemple de QuickSprout, éditeur de KissMetric :

Neil Patel dit que pour promouvoir Kissmetrics, il a dépensé 25000 dollars sur 2 ans, pour créer 47 infographies à 600$ chacun (en fait isl ont dû obtenir un prix de gros car le calcul ne retombe pas pile). Combiné à du blogging, ils ont obtenu des liens entrants , le site a 100 000 visiteurs mensuels, sans faire de demande. Cela peut sembler énorme mais il compare à d’autre méthode payantes. En effet en deux ans ils ont obtenus 40 000 retweet et 20 000 likes, qui acquis en payant aurait coûté selon eux 80 000 $.

Je ne vais pas creuser dans l’analyse des données, et même je ne pense même pas que les retweets achetés et acquis « naturellement » soient comparable en qualité (je ne connais pas la pertinence de sponsored tweet de Twitter).

Quicksprout dépense de l’argent mais de façon plus optimisé en tirant les leviers du SEO, avec en mémoire qu’il faut du contenu de qualité et publié de façon régulière (quelquesoit la qualité !!)

Dans un monde plus concurrentiels, suons plus pour avoir le même résultat

Fini les bon vieux temps que je n’ai d’ailleurs pas connu, maintenant il faut vraiment mouiller sa chemise pour se faire une place.

Je pense qu’il est encore possible de se distinguer aujourd’hui en faisant preuve d’imagination et de méthode dans sa stratégie de génération de contenu.

Y-a-t-il des thématiques où il est impossible de générer du contenu?

Je ne pense pas si vous le pensez c’est que vous êtes limité pas votre imagination. Il est toujours possible d’écrire quelque chose d’intéressant sur toute thématique. Voyez sous l’angle de l’insolite par exemple dans les télécoms, Bouygues et la facture à plusieurs millards d’euros, dans l’immobilier, les chômeurs qui voulaient vendre le Ritz.

Vous voyez même les topics les plus rébarbatives peuvent faire du linkbait sans problème.

Avec l’inbound marketing, vous pouvez communiquer sous plusieurs formes : infographies, podcasts, l’email en collectant des emails sur votre site web.

Les médias sociaux pour promouvoir vos contenu

Ils peuvent servir à ça Twitter et Facebook. Autant le SEO vous permet d’être vu quand c’est l’internaute qui le décide, autant les médias sociaux vous permettent d’aller directement de votre propre chef vers les internautes.

Associez donc un profil à votre site web, qui est la clé de voûte de votre système webmarketing, et passez du temps (rien n’est gratuit) à socialiser avec les autres et trouvez des influenceurs pour propager vos contenus.

La recette efficace et pas trop cher pour réussir un webmarketing

SEO + SMO + Production de contenu de qualité.

Je pense que de plus en plus de gens sont conscients du SEO, et aussi du SMO, par contre le plus dur à faire reste à produire du contenu de qualité. Aujourd’hui faire du bon SEO revient à faire aussi du SMO et du content marketing.