Newsletter Mars 2010

Google

  • Google supporte les microformats pour enrichir ses snippets, ce billet de Google annonce que les microdatas seront supportés (HTML5)
  • Google 4ème source de trafic pour Bing? Comment est-ce possible? Grâce à Adwords.
  • Google Public Data Explorer veut sans doute marcher sur les plates bandes de Wolfram Alpha, c’est un outil de plus pour les webmaster en mal d’étude de marché, et peut être une usine à linkbait :)
    smic europe

Média sociaux

  • Twitter en 2010 va se muer en cash machine ! mais avant de nouvelle fonction vont arriver, comme cette fonction de géolocalisation des tweets, on pourra songer aux pubs géolocalisées.
  • Un site pour noter votre entreprise si vous êtes encore salarié, voilà qui devrait donner du soucis à certaines, allez voir du côté des SSII
  • Un test sur l’agence de référencement Référencement.com, au delà du très beau nom de domaine, découvrez l’envers du décor, et allez voir du côté du site cité précédemment.

Email marketing

Référencement et webmarketing

  • Yoast nous apprend comment optimiser notre structure de page pour avoir des sitelinks horizontaux.
  • Encore une opération de com de la part de Google qui bien qu’admettant que le pagerank ait une importance dans le positionnement, n’en évoque pas moins l’abandon parce que ce facteur est overhyped, trop couru!
  • Toujours chez Google, qui travaillerait en partenariat avec d’autres moteurs (on se demande lesquels) pour indexer en temps réel, en clair la technologie appelée PubSubHubbub qui se rapproche d’un fil RSS va soumettre en continue les nouvelles pages à Google, en parallèle du crawl des spiders. Cela ressemble aux pings lorsque vous avez une nouvelle page, rien de nouveau sauf que GG a les capacité d’indexer (et non plus crawler) en temps réel.
  • Un outil intéressant pour jouer avec Google Suggest USA. A mon avis la représentation en mindmapping est une peu trompeur, car il n’y a pas de relation entre les différentes feuilles. Perso je pense que mon outil bien que non exhaustif est plus pratique pour lister rapidement une longue liste d’expression longue traine.
  • N’ayez pas peur des revue négatives, si vous avez un gros site de e-commerce qui peut se targuer d’avoir des retours de ses clients, sachez que ces revue peuvent même servir à améliorer votre service. Personnellement les revues négatives viennent donner plus de réalisme aux revues positives. De toutes façon quand vous avez un bon service et que vous êtes sur une niche vous avez peu à craindre d’une revue négative. Bien sûr assurez-vous que vous avez un droit de réponse à ces commentaires.
  • Ce billet vient appuyer ma philosophie pour une campagne de webmarketing bien faite : le client doit avoir une vue d’ensemble de l’action webmarketing. En effet il ne faut plus parler de référencement seul, mais de webmarketing. Le point 3 décrit bien ce qui hante les nuit de la plupart des référenceurs, ne vous focalisez pas seulement sur le référencement technique, Google est devenu plus complexe qu’il y a 5 ans, et aux USA les webmarketers sont déjà dans une réflexion d’indépendance de trafic vis à vis de Google. Vous devez faire preuve de compétence en relation presse, social media pour la réussite de votre business web. Le référencement poussé dans ses retranchement va se buter à un plafond infranchissable j’en suis convaincu.
  • Trutinette un membre du forum nous a soumis un annuaire de qualité qui a un bon trafic et surtout valide vite!
  • CAPSEO veut industrialiser le référencement à l’échelle mondiale. une autre façon de dire que c’est du offshoring. Je doute que l’on puisse faire du référencement de qualité mais bon ne nous avançons pas trop vite

Augmentez votre productivité avec RescueTime

Mise à jour vie privée

Un nombre de personnes s’interroge sur le côté Big Brother, j’avoue ne pas avoir bien expliqué quand je dis que tout est enregistré, en fait ce qui est enregistré c’est votre temps passé sur les software et les urls des sites web

How much data does RescueTime collect? I’m a little worried about this.

RescueTime collects the following pieces of information by default: application name, web site URL (if the app is a browser), start time, end time, OS username, and computer name. You can choose to limit what RescueTime collects by turning off window title collection, and turning off full URL colleciton (example.com vs. example.com/morewords). You can also elect to enable our whitelist functionality, which allows you to track ONLY web sites that you want to track– all other web usage is sent to us with no URL information.

Et ce qui est à suivre est paramétrable. Le seul bémol que je vois est que dans le cas d’un équipe cela peut créer des friction, le suivi doit être fait en toute transparence. C’est au chef d’équipe de faire le nécessaire pour expliquer.

En tout cas à titre individuel, c’est génial car comme tout travailleur indépendant, on manque de discipline. Et cet outil nous sert à prendre conscience de notre véritable productivité.

Pas la peine de sortir sa carte bleu pour la tester, c’est totalement en Freemium.

Voici ma productivité en temps réelle !





RescueTime se compose d’une interface web et d’un logiciel à installer sur votre ordinateur, une fois l installation termine vous n’avez plus rien a daire, toutes vos actions sont enregistrées d’abord en local et continuement transmises vers les serveurs de Rescuetime.

Ainsi quand vous êtes sur votre navigateur préféré, les sites web que vous visitez, sont transmises. de même quelque soit le logiciel ouvert, les noms des logiciels sont également enregistrés.
ce qui fait de Rescuetime un contrôleur assez complet de votre utilisation de votre ordinateur.
Ensuite laissez fonctionner une vingtaine de minutes, et cliquez sur l’icône de RescueTime dans  la barre d’état et cliquez sur Dashboard, vous serez amené sur le site pour visualiser vos performances en productivité!

Le dashboard vous montre un récapitulatif de votre activité

RescueTime Dashboard

RescueTime Dashboard

Tout de suite ce qu’il faut regarder c’est l’indice de productivité, personnellement je pense qu’il faut avoir une productivité  supérieure à 70%.
Suite du Dashboard
Rescuetime Dashboard

Rescuetime Dashboard

Je vous laisse apprécier ce Dashboard qu parle de lui même.

Détail du widget temps passé par application

Sur le widget de droite vous avez des histogrammes de différentes couleurs correspondant à des types d’activité. Une catégorie qu’il faut avoir à l’oeil est Uncategorized. Ce sont des activités non reconnues par la base de données de RescueTime. Il faudra la paramétrer pour avoir un plus grande pertinence.
À chaque activité RescueTime attribue un indice de productivité de -2 très oisive à +2 très productive en passant par 0 qui est neutre.
Par défaut Twitter est considéré comme très oisive. La lecture de email est considérée comme neutre, et la programmation quelque soit le langage comme très productive.
Suivant ce que vous faites, vous devez reparamétrer l’indice de productivité de chaque activité. Twitter pour moi a une note de -2, alors que pour un community manager ce sera sans doute +2.
Il faut absolument que vous ajustiez vos activités, cela a une incidence sur votre indice de productivité globale. Aussi ne soyez pas surpris si vous avez une productivité mauvaise de l’ordre de 45%, après ajustement, ce même indice peut monter à 70% !

les objectifs de productivité

Que serait ce beau programme sans objectifs? vous avez décidé d’améliorer votre productivité? très bien mais vérifiez que vous y parveniez réellement, et ceci grâce aux objectifs.
Objectif RescueTime

Objectif RescueTime

Un objectif dans RescueTime, c’est par exemple résumée par une phrase : Je passe moins de 20 minutes par jour sur Twitter, ou je dois programmer plus de trois heures par jour.
Vous créez un objectif facilement, mais cet objectif repose sur le temps que vous passez par catégorie d’activité et non par logiciel.
Vous pouvez définir plusieurs objectifs, une fois ceci fait laissez mijoter 24 heures, et vous aurez sur le widget objectif le graphique du nombre d’objectifs atteints. Personnellement je suis ultra fan de cette fonction disponible en version d’essai.
Voilà j’espère que vous avez maintenant envie d’essayer ce logiciel gratuit et vraiment facile à prendre en main. En deux jours vous aurez un aperçu pertinent de votre productivité.

Recevoir des rapports par email

RescueTime vous envoit des rapports hebdomadaires sur votre productivité, idéal si vous ne voulez pas passer beaucoup de temps sur l’interface web, qui de tout façon ne doit servir qu’à administrer votre compte.
RescueTime Email

RescueTime Email

J’attends votre retour sur cet outil que je trouve fabuleux pour une version gratuite. Si cet outil vous botte créez votre compte ici.

Version payante

J’utilise la version payante pour avoir encore plus de détails, par exemple si vous travaillez en groupe il est possible de synthétiser les informations pour une équipe il y a un plan pour les équipes (teams). En ce qui concerne les sites web, le degré de détails supplémentaire est que vous pouvez tracker l’activité au niveau de la page individuelle.

Paper.li me fatigue

Ce qui suit est strictmeent mon point de vue personnel.

Paper.li est un service qui agrège les tweets (Alexa rank de environ 1000 s’il vous plait) de votre timeline pour en faire une « UNE » style papier journal.

Je vois dans ma TL des mentions chaque fois qu’un de mes tweet est agrégé. Je me suis penché dessus pour voir quel trafic cela peut m’apporter.

Pour le mois d’août, seulement 3 visites venant de Paper.li. Pour mon blog, ma principale source de trafic non Google est Twitter (je tiens compte du fait que c’est un de mes post qui est agrégé)

Je n’ai jamais compris la valeur de paper.li au delà du hype. C’est peut être un moyen de curation, mais une curation doit être fortement  thématisé et je vois rarement une « UNE » thématisée. Au contraire, je trouve Scop.it beaucoup plus pratique, mais je me perds.

Pour en revenir à paper.li, chaque fois que je vois une « UNE » dans ma timeline, je me fatigue, je me demande de l’utilité de ce service, j’ai la désagréable sensation que ma TL est polluée pas vous?

 

Semrush espionne les Pub Facebook (revue)

Semrush, je l’utilise depuis environ 3 ans maintenant, et je dois dire que le fait de raccourcir le temps de création de ses campagnes Adwords était un vrai progrès. Même si le tool ne vous donne pas en finesse les mot clé des concurrents, vous avez une très bonne base de départ pour améliorer votre campagne Adwords.

Au fil du temps, l’outil permet aussi de vous aider dans vos efforts SEO, et une fonctionnalité vous permet de connaitre les liens vers n’importe quel site. Ce dernier n’est pas aussi sophistiqué que Majestic Seo ou Ahrefs, mais il permet d’avoir l’essentiel, follow ou non, ancre de texte et url source bien sûr.

Mais une innovation majeure se profile et elle est sociale.

Oui Semrush vous permet d’espionner les publicités sur Facebook !

Les pub Facebook qu’est ce c’est?

Une publicité Facebook est une annonce graphique et textuelle, dont le ciblage se fait en fonction non pas d’un mot clé mais de critère d’âge, sexe , lieu, centre d’intérêt, éducation (vous comprenez maintenant pourquoi Facebook n’en a rien à faire de la vie privée? c’est son fond de commerce).

Publicité Facebook

Exemple de Publicité Facebook

Une annonce Facebook se décompose en un titre de 25 caractères maxi, d’une image 80 x 110 pixels, d’une texte de 135 caractères maxi, d’un lien vers n’importe quel site, d’une page fan ou d’une application Facebook.

Contrairement aux annonces Adwords classiques (car maintenant Adwords permet des graphiques aussi), Le point de focalisation de l’annonce est l’image ! Ensuite le titre et puis le texte.

Avantage des pubs Facebook ? Moins chères que Adwords au clic, et puis cibler les fans d’une fan page, ça promet d’être efficace.

Annoncer sur Facebook, c’est occuper une autre canal de diffusion, différent de Google. Je suis sûr que si l’on s’y intéresse suffisamment, on peut avoir de bons résultats.

Pourquoi ne pas regarder ce que font les autres sur Facebook?

En tant que webmarketer, vous devez rédiger de bonnes annonces et réussir votre campagne de publicité Facebook. C’est qu’intervient Semrush avec sa fonctionnalité Facebook. A l’image des publicités Adwords retro-ingéniérées, Semrush vous propose les annonces Facebook de presque n’importe qui !

Note : je ne suis pas un pro de FB loin de là, et je n’ai fait qu’une campagne de pub sur Facebook à ce jour. Avec pas de résultat mais ce fut bien intéressant de jouer avec les pubs Facebook. La maturité aidant je pense pouvoir tirer profit un jour de cette dépense :)

Suivant votre niche il peut être intéressant d’annoncer ou pas sur Facebook.

Espionner ce que font les autres c’est aussi une façon d’apprendre avant de voler de ses propres ailes. Aussi regardons ce que nous propose Semrush.

Recherche de pub par domaine ou par mot clé

Recherche par domaine :

Entrez simplement un domaine après avoir cliqué sur Facebook et vous aurez les annonces pointant vers ce domaine, assez intuitif on est en terrain connu, c’est comme Adwords. Par exemple en entrant l’adresse web de Sistrix,

Pub facebook

Exemple de publicité Facebook trouvée ( débarquement = url cible )

Je dirais au vu de ce dashboard, que c’est surtout un outil d’étude de marché. On voit que Sistrix par exemple, opère surtout aux USA.

Recherche par mot clé

J’ai mis du temps à comprendre mais la recherche par mot clé vous retourne les publicités contenant le mot clé ! Une façon de rapidement trouver des publicités qui vous intéressent. Vous serez surpris de l’activité des pays du tiers monde en tant qu’annonceur !

Statistiques d’affichage autre indicateur clé

Je suis impressionné du nombre d’affichage de certaines pub, des millions voire des milliards. La répartition par pays est une donnée intéressante savoir là où est le marché potentiel.

Conclusion

Voilà tout ce dont j’ai pu tirer en deux heures de test, je suis sûr qu’on peut en tirer plus en allant plus profondément dans l’outil, et il va sans doute évoluer.

Une question demeure, je ne sais pas comment ils ont fait pour avoir tous ces ciffres, si quelq’un peut me renseigner je lui en serai reconnaissant.

Désavouer un lien peut vous apprendre beaucoup sur le SEO

Il y aura peut être bientôt du côté de chez Google un tool pour désavouer un lien que vous ne voulez pas pour votre site web. Pourquoi en est on arrivé là? (Bing le propose déjà dans son webmaster’s tool.)

Petit historique sur l’algorithme général de Google

Ce qui fait la différence de Google par rapport à ses concurrents lorsqu’il était sorti, c’était qu’il s’appuyait sur les liens hypertexte pour classifier un document sur le web, et non seulement les facteurs on page.

Ainsi plus un site a de liens plus il sera fort dans les serps. Les seo on donc commencé à abuser de ce critère, poussant l’art jusqu’au niveau black hat.

Plus tard Google a dit que trop de liens avec des ancres de texte optimisé (c’est à dire une trop grande proportion d’ancres similaires par rapport au nombre total d’ancres trouvés) est un signal de spam. De même si un trop grand nombre de liens se montrent sur un court lapse de temps, alors c’est aussi un signal de spam.

Ces deux critères conjugués sont utilisés pour filtrer une site ou un groupe de pages web.

Le côté pervers de l’algorithme

Seulement voilà, si on pousse le raisonnement plus loin, tout un chacun peut générer à votre insu des liens en masse et pénaliser votre site ! on appelle cela du negative seo ou NSEO.

On a eu des exemples de site trustés victime de NSEO ( SeoFastStart de Dan Thies ), donc personne n’est à l’abri du NSEO.

La solution ? désavouer un lien !

Cette idée n’est pas neuve, j’en ai déjà parlé avec Philippe Yonnet au  Seocampus. Donc dans Google Webmaster Tools, vous pourriez désavouer un lien, magique non? Il semblerait qu’il y ait des effets non voulus et gênants, mais cet article ne traite pas de cela.Donc en principe désavouer un lien c’est plutôt pas mal.

Et vous pourriez en profiter pour faire des test SEO

Et là Google vous ouvre un boulevard. Imaginez que vous désavouiez une série de liens et que cela ait un impact sur votre ranking, n’est-ce pas déjà une information cruciale que vous donne Google? Vous pourriez même faire une batterie de tests, et ainsi observer au millimètre les liens et donc les sites, qui ont de l’influence sur le ranking, et par recoupement et sur une grande durée il faut quand même le signaler, vous pourriez obtenir de précieux renseignements.

Nul doute que Google vous dira quelque chose comme :  « vous désavouez un lien , libre à nous de le prendre en compte ou non », bref du Google tout craché.

 

Je vous présente mon bébé : GammaSeoTools

bonjour à tout le monde ! ou bonsoir…

ces derniers mois j’était encore moins présents sur les différentes sphères du webmarketing, et pourtant je n’ai pas chômé un jour.

A quoi ai je pu bien joué tout ce temps? Après des heures et des heures de code, je vous présente mon outil de positionnement mais pas seulement.

GammaSeoTools car le SEO c’est fondamental

Ca va faire 5 ans que je fais du SEO, moi avec mon background technique de base (école d’ingé + vadrouille en SSII et industrie et R&D), je me suis fixé dans le domaine du SEO, mais pas tant que ça car je programme pas mal aussi car j’aime ça.

Aujourd’hui, référencer un site demande de faire beaucoup de choses (recherche de mots clé, check de backlinks des concurrents et de soi-même, surveillance de positions sur GG, désolé Bing). Chaque année, on observe de plus en plus d’outils SEO, PPC et SMO.

Mais pour moi la base ça reste le SEO et le PPC. Passons les liens sponsorisés qui est un autre chapitre fascinant du webmarketing, et revenons au SEO.

Malgré ce qu’en disent les « gurus » autoproclamés, le SEO je pense c’est 80 à 90% de la part du ROI (sans compter le PPC). Question aux gourous SMO auto proclamé : vous avez conclu combien de leads via les réseaux sociaux?

Un outil pour SEO par un SEO

Au cours de ces années, j’ai référencé pas mal de sites, mais surtout j’ai référencé pour moi. Je crains la routine, et j’aimerai automatiser ou optimiser certaines tâches. GammaSeoTools est encore en version beta mais je vous invite à le tester, car il est aux dire de certain rapide.

GammaSeoTools comprend en fait 3 outils actuellement :

  1. Un outil d’aide à la soumission dansles annuaire ça semble être une bonne idée car déjà imité et payant de surcroît :)
  2. Un outil de vérification d’échange de liens, bon ok, là j’ai copié Linkody mais en mieux
  3. Un outil de checking de positionnement dans Google.fr, seulement parce qu’il le vaut bien.

Surveiller la position des mot clé est une bonne hygiène pour le SEO, en effet, c’est un indicateur direct des résultats souvent de vos actions SEO. Vous faites 3 à 6 liens, votre site monte, puis il redescend sans que vous ne sachiez pourquoi. Grâce à la possibilité de visualiser sur 6 mois, 3 mois, ou un mois, vous avez une vue globale et avec recul de vos actions SEO. Savez vous que votre site fait yoyo peut être à cause d’un brevet Google qui rend aléatoire les SERP dans une certaines mesure pour rendre fou le spammeur? c’est peut être vrai, en effet je l’ai observé quelquefois (même avant la sortie de cet article de Bill Slawski).

Donc je vous invite à essayer ce tool, je sais que certains d’entre vous on créé des compte mais peut être vous n’arrivez pas à accéder ans ce cas droppez moi un mail.

N’oubliez pas pour votre hygiène SEO, mangez au moins 4 à 5 checkings positionnement par jour.

Comment profiter des vacances pour créer un « content marketing » de qualité ?

Azcrea est le webmaster qui gère : El annuaire et Si tu Cherches , suivez son Twitter : @elannu

Après la lecture de l’article sur le content marketing de Refschool  et suite à son invitation, j’ai rédigé un petit billet qui concerne plus spécifiquement : la création du « content marketing » ou comment « produire du contenu de qualité et utiliser tous les leviers pour le promouvoir ».

Je ne suis pas, en tous cas, je ne tiens pas, à me positionner spécialement en tant que spécialiste SEO, mais comme j’administre, entre autres, El-annuaire depuis plus de 5 ans, j’ai au moins une petite expérience en tant que visiteur de sites internet, et cela pourra peut-être en aider certains.

Pour vous parler de « content marketing », je vais prendre une image.

Alors, imaginez que vous et votre site web, vous partez en vacances! :D

1/ La recherche

La première des choses que vous allez faire c’est : chercher.

Vous allez forcément vous renseigner pour savoir où se trouve le musée le plus intéressant, le meilleur resto, la boite la plus branchée, etc.

Faites exactement la même chose avec votre site web, ne vous contentez pas de remplir quelques pages avec des textes qui contiendront un maximum de mots clés intéressants dans un nombre de caractères minimum, intéressez-vous à ce dont vous allez parler.

Etudiez la thématique et mettez y de la volonté, soyez captivé, attaché, concerné par votre sujet, ne vous arrêtez pas à une source, ne vous arrêtez même pas à internet! Pensez toujours que ce n’est pas le monde qui est dans internet… c’est le monde qui est à l’origine du net, et c’est à vous d’amener le réel dans internet, c’est à vous de l’alimenter.

2/ La communication

Quand on est en voyage, on se fait des amis, on a la parole plus facile, les échanges sont simplifiés, « Et vous venez d’où? », on parle à tout le monde bien plus que chez soi, juste parce qu’on est loin, c’est décontracté et on adore ça.

Et bien votre site web doit être en vacances toute l’année!

Il doit parler à tout le monde ou au moins à tout son monde, les gens qui y arrivent doivent s’y sentir chez eux, il doivent avoir l’impression que vous leur parlez à eux, parce qu’ils sont loin aussi.

Il existe de très nombreuses façons de mettre ça en place, à commencer simplement par lire et répondre aux mails qu’on vous enverra, aucune réponse n’est inutile, même si vous devez refuser quelque chose à quelqu’un, profitez-en pour essayez de l’orienter, ou bien de le renvoyer si c’est possible vers les pages de votre site, dans tous les cas soyez courtois, ça se fait et ça fait toujours plaisir :)

3/ La séduction

Les vacances ce sont aussi des moments de retrouvailles, ou pour d’autres, l’occasion de faire des rencontres, ou La rencontre ^^ on sort le nouveau maillot de bain, on dîne en bord de mer, le feu sur la plage, on se fait belle et beau, on est plein de petites attentions, de bons mots et de bonne humeur.

Evidemment, votre site web doit être exactement dans le même état toute l’année, il doit séduire le visiteur, il doit lui plaire, pour ça il faut lui mettre des images, des photos, des vidéos, des couleurs, des textes propres, sans fautes d’orthographe et de grammaire, il faut lui donner envie de revenir vous voir, et cela avant l’année prochaine.

4/ Le rêve

Alors devant les yachts dans le port, les belles villas en bord de mer, on se met à rêver, on se voit un jour, nous aussi, dans cette belle voiture, dans ce chalet en pleine nature, toute l’année à manger des sardines grillées…

Pour votre site il faut, bien sûr, faire rêver votre visiteur, le classique, mais cela ne suffira pas du tout, il faudrait aussi : faire rêver votre site, ou même: rêver votre site!

Projetez-le, pensez, imaginez, sortez le du petit cadre où vous l’avez rangé, et faite le déborder, ressortir, éclater.

Un exemple pratique : si vous créer un site sur les aspirateurs, pourquoi vous arrêter à la production de 20 pages sur toutes les marques aspirateurs?… Et pourquoi ne pas chercher des trucs et astuces autour des aspirateurs, d’autres produits qui pourraient concerner les aspirateurs? voilà peut-être de nouveaux partenaires insoupçonnés… il doit sûrement y avoir des films, des chansons, des blagues, des livres avec des aspirateurs… On pourrait très bien imaginer un site sur les aspirateurs tendance années sixties ou 80, un site indus, luxueux, sexy, bisounours… soyez un peu inventif. Et si vous n’arrivez vraiment à décrocher du moteur pour penser à l’utilisateur, alors pensez au moins à nous, les annuairistes, qui regardons vos sites toute l’année :)

Bref, il existe certainement de très nombreux moyens pour rendre votre site beaucoup plus attrayant, original, utile, en y rajoutant juste un tout petit peu de {|votre} rêve dedans.

5 / Le partage

Pour finir, en vacances et ailleurs, tout au long de la vie, on n’obtient rien sans le partage et le don de soi, pour être heureux, il faut donner avant de recevoir.

Pour votre site c’est la même chose, si vous fabriquez un site avec l’espoir d’en tirer de l’argent, vous avez 100% de chances de vous planter.

Vous devez partir avec l’idée que vous allez apporter quelque chose, ne serait-ce, au pire, qu’à votre annonceur, et c’est parce que ce site enrichira quelqu’un, qu’il vous enrichira vous, et jamais le contraire.

Valorisez votre travail, diffusez votre contenu, et venez aux devant des autres administrateurs de sites avec qui vous pourriez collaborer, soyez réceptif, privilégiez la coopération et l’échange.

Pour conclure je dirais que pour faire du « content marketing » de qualité, c’est comme pour tout le reste, il faut s’amuser, il n’y a rien d’autre qui tienne la route ;)

Alors le côté estival? sympa non? :D

Content marketing, Inbound marketing, reprenez le dessus sur Google !

Cela fait un bail que je n’ai pas posté, et pour cause plusieurs projets d’envergure ont accaparé mes ressources. Ok rentrons dans le vif du sujet : le netlinking de grand papa (soumission annuaires, CP etc) c’est décidément pas assez pour assurer votre avenir avec Google.  Certains diront  que si. soumettre sur des sites de CP labellisés SEO, ça marche , mes pages montent voire grimpent , puis stagnent, suivant les requêtes vous serez numéro 1 ou 3 ou 11.

Constat : commentaires, annuaires, CP, digg-like c’est nécessaire mais pas suffisant

Pourquoi le linking facile ne sera pas suffisant (oui écrire un CP de 300 mots cela reste du domaine du facile désolé)?Je constate que d’années en années je découvre une floppée de nouveaux Seos très capables, donc la concurrence devient plus forte.

De plus Google va mettre la barre un peu plus haut, màj en vue pour sites suroptimisés (et privilégier les marques une fois de plus, ou encore les contenus de qualité non optimisés). Quid du comment spamming, de plus en plus de gens utilisent Scrapebox, si bien qu’on se retrouve avec les mêmes plans foireux (blog post avec 500 commentaires hum). Des sites de CP pénalisés, tout comme certains annuaires.

Moi ce que je veux c’est le lien d’un blog de référence avec un bon trustrank et intext de préférence. Bizarrement c’est le plus difficile à obtenir, donc c’est logique que c’est ce type de lien qui est le plus qualitatif aux yeux de Google.

Qu’est ce qu’il vous manque pour avoir ce lien que la concurrence ne pourra avoir?

Content marketing : Du contenu de qualité à marketer

Tout d’abord ne pas confondre « article marketing » et « content marketing », le premier consiste à reproduire le même texte sur plusieurs plateformes de publication d’article.

Le content marketing, c’est produire du contenu de qualité et utiliser tous les leviers pour promouvoir votre contenu et au passage votre site, qui aura un bon branding.

En retour vous devriez recevoir des liens et des leads, c’est ce qu’on appelle l’inbound marketing, ça vient tout seul sur votre site ! (non sans avoir fait un véritable travail de marketeur).

L’inbound marketing, c’est le nouveau paradigme du webmarketing. Evangélisé récemment par Seomoz et sa clique. C’est quoi ? en fait rien de nouveau juste un recyclage d’une notion qui vous sera plus familière sous le nom de « content is king ».(En marketing quand on arrive à une fin de cycle, on réinvente la roue sous un autre nom). L’inbound marketing c’est le nouveau white hat.

Le contenu redevient roi, parce que c’est ce qui coûte le plus cher à produire. Manque de temps de moyens financiers, d’idées aussi? Non je pense que les idées ne doivent pas manquer, on peut produire du super contenu quelque soient les niches, même les plus ennuyeuses. Dans l’industriel? faites une infographie avec des données. Dans le juridique? essayez les anecdotes insolites.

Etre plus pro actif pour acquérir des liens de qualité.

Il nous faudra faire beaucoup plus d’efforts pour être dans une logique de linkbait comme le fait régulièrement Seomix.

  • Etablir des relations, avec ses pairs, mais ceci n’est pas évident, car si vous avez un référencement de site de chaussure, venir spammer un blog seo semblera pas très naturel et laissera des traces pour vos concurrents, qui peuvent à loisir reproduire vos liens. N’êtes vous jamais tombé sur un site ayant un lien vers un de vos concurrents? et de vous dire que c’est peut-être son pote tout simplement?
  • Augmenter son expertise dans son domaine et pouvoir proposer du contenu vraiment remarquable
  • être doué pour l’infographie pour proposer des infographies qu’on a envie de partager et pas les daubes qu’on voit trop souvent
  • le must : être cité dans un média mainstream et obtenir le Graal du netlinking.
  • sachez adopter un angle éditorial pour vous démarquer des 500 autre blogs similaires

SEO, devenez marketeur !

Nous Seos avons besoin d’une màj aussi, pour suivre l’évolution du mode de classement de Google entre autre, car il n’y a pas que Google il y a aussi Twitter, Facebook, Linkedin, Pinterest (il y aura bien un réseau qui vous plaira), le bouche à oreille etc. Embrassez le SEM, l’email marketing. Mais d’abord commencez par ouvrir un blog sur le Seo si vous êtes un référenceur. Comme je le disais à Loran qui a été dans notre formation dans le forum privé, twitter c’est bien mais le contenu ne vous appartient pas, maintenant il possède son propre blog : Un Peu de Seo.

Plus que jamais il est urgent de diversifier ses modes de promotions. Faire du content marketing, c’est générer du contenu, les promouvoir et établir une relation avec les autres webmasters. Ceci semblera inhabituel pour les pures techniciens, mais quand on a épuisé toutes les méthodes faciles il faut passer à l’étape suivante qui se rapproche plus du marketing traditionnel.

Voici une liste d’actions possibles cela dépendra du temps que vous pouvez allouer:

  • guest blogging
  • article marketing
  • se constituer une liste de followers sur Facebook, ou Twitter voire Linkedin et voire Google+.
  • Bâtir sa présence sur les lieux de discussion
  • profiter du levier email marketing
  • linkbaiting : oui je pense que cela fait partie du content marketing aussi
  • networker en réel !

 

En faisant ces actions on génère de la visibilité pure, de la visibilité Seo et de la visibilité sur les réseaux sociaux.

Ce point de vue vous correspond-il?

Nouvelle MAJ de Google en vue en Avril?

Matt Cutts a récemment parlé d’une mise à jour de l’algorithme de Google suite à une longue liste déjà en vigueur (les pandas de 1.0 à 3.4). Ce qui est intriguant est que la présente mise à jour vise à pénaliser les sites suroptimisés. Je vous laisse apprécier cette déclaration, c’est quoi un site suroptimisé? suroptimisation on page ou off page?

Ce qui est sûr c’est que quelque chose se passe actuellement et est relayé par SERountable. Nous apprenons que le forum de Google Webmaster s’affole avec des plaintes de webmasters (ce n’est que le début), ledit forum qui devient du coup un bon indicateur de mise à jour Google ;) .

Sommes nous au courant en France? En tout cas je vois déjà des webmasters en train de nettoyer leur site ( de CP en l’occurence) afin de nettoyer les soumissions de basse qualité ( blast).

blast

Dans le thread de SERoundtable, en commentaires on conjecture ce qui est visé (trop de pub, linkwheel détecté etc). Attendons de voir la suite !

 

Comment estimer le nombre de visites d’une page web

La méthode que je vous présente n’est pas toujours possible, mais elle est très simple et fonctionne quelque soit le site web pourvu qu’il soit plaqué d’Adsense.

Créez une campagne Display dans votre compte Adwords, rédigez une annonce, affectez un budget, suffisant pour que votre pub puisse fonctionner une journée. Ensuite choisissez un emplacement géré, et entre l’url de la page où vous voulez que votre annonce apparaisse.

A la fin de la journée, vous aurez le nombre d’impressions de votre publicité. Les chiffres seront d’autant plus précis que 1)votre budget soit suffisant 2)que vous ayez suffisamment enchéri pour être vue sans défilement des publicités et 3)que votre annonce soit sur une page profonde du site (pas la home par exemple).

 

Notez que ce sont des impressions et pas des visiteurs uniques, les chiffres de ce dernier sont forcément inférieur. Mais disons que cette méthode est plus précise qu’Alexa et tous les pseudo estimateur de trafic à partir de nombre de liens entrant.

Ca sert à quoi?

Ben si vous voulez acheter un MFA, mieux vaut avoir des chiffres solides. Vous pouvez également tester la lucrativité d’une niche de façon précise de cette façon (trafic réel, puissance seo d’une site en particulier). L’inconvénient est que cela vous coûte de l’argent.