Augmentez votre productivité avec RescueTime

Mise à jour vie privée

Un nombre de personnes s’interroge sur le côté Big Brother, j’avoue ne pas avoir bien expliqué quand je dis que tout est enregistré, en fait ce qui est enregistré c’est votre temps passé sur les software et les urls des sites web

How much data does RescueTime collect? I’m a little worried about this.

RescueTime collects the following pieces of information by default: application name, web site URL (if the app is a browser), start time, end time, OS username, and computer name. You can choose to limit what RescueTime collects by turning off window title collection, and turning off full URL colleciton (example.com vs. example.com/morewords). You can also elect to enable our whitelist functionality, which allows you to track ONLY web sites that you want to track– all other web usage is sent to us with no URL information.

Et ce qui est à suivre est paramétrable. Le seul bémol que je vois est que dans le cas d’un équipe cela peut créer des friction, le suivi doit être fait en toute transparence. C’est au chef d’équipe de faire le nécessaire pour expliquer.

En tout cas à titre individuel, c’est génial car comme tout travailleur indépendant, on manque de discipline. Et cet outil nous sert à prendre conscience de notre véritable productivité.

Pas la peine de sortir sa carte bleu pour la tester, c’est totalement en Freemium.

Voici ma productivité en temps réelle !





RescueTime se compose d’une interface web et d’un logiciel à installer sur votre ordinateur, une fois l installation termine vous n’avez plus rien a daire, toutes vos actions sont enregistrées d’abord en local et continuement transmises vers les serveurs de Rescuetime.

Ainsi quand vous êtes sur votre navigateur préféré, les sites web que vous visitez, sont transmises. de même quelque soit le logiciel ouvert, les noms des logiciels sont également enregistrés.
ce qui fait de Rescuetime un contrôleur assez complet de votre utilisation de votre ordinateur.
Ensuite laissez fonctionner une vingtaine de minutes, et cliquez sur l’icône de RescueTime dans  la barre d’état et cliquez sur Dashboard, vous serez amené sur le site pour visualiser vos performances en productivité!

Le dashboard vous montre un récapitulatif de votre activité

RescueTime Dashboard

RescueTime Dashboard

Tout de suite ce qu’il faut regarder c’est l’indice de productivité, personnellement je pense qu’il faut avoir une productivité  supérieure à 70%.
Suite du Dashboard
Rescuetime Dashboard

Rescuetime Dashboard

Je vous laisse apprécier ce Dashboard qu parle de lui même.

Détail du widget temps passé par application

Sur le widget de droite vous avez des histogrammes de différentes couleurs correspondant à des types d’activité. Une catégorie qu’il faut avoir à l’oeil est Uncategorized. Ce sont des activités non reconnues par la base de données de RescueTime. Il faudra la paramétrer pour avoir un plus grande pertinence.
À chaque activité RescueTime attribue un indice de productivité de -2 très oisive à +2 très productive en passant par 0 qui est neutre.
Par défaut Twitter est considéré comme très oisive. La lecture de email est considérée comme neutre, et la programmation quelque soit le langage comme très productive.
Suivant ce que vous faites, vous devez reparamétrer l’indice de productivité de chaque activité. Twitter pour moi a une note de -2, alors que pour un community manager ce sera sans doute +2.
Il faut absolument que vous ajustiez vos activités, cela a une incidence sur votre indice de productivité globale. Aussi ne soyez pas surpris si vous avez une productivité mauvaise de l’ordre de 45%, après ajustement, ce même indice peut monter à 70% !

les objectifs de productivité

Que serait ce beau programme sans objectifs? vous avez décidé d’améliorer votre productivité? très bien mais vérifiez que vous y parveniez réellement, et ceci grâce aux objectifs.
Objectif RescueTime

Objectif RescueTime

Un objectif dans RescueTime, c’est par exemple résumée par une phrase : Je passe moins de 20 minutes par jour sur Twitter, ou je dois programmer plus de trois heures par jour.
Vous créez un objectif facilement, mais cet objectif repose sur le temps que vous passez par catégorie d’activité et non par logiciel.
Vous pouvez définir plusieurs objectifs, une fois ceci fait laissez mijoter 24 heures, et vous aurez sur le widget objectif le graphique du nombre d’objectifs atteints. Personnellement je suis ultra fan de cette fonction disponible en version d’essai.
Voilà j’espère que vous avez maintenant envie d’essayer ce logiciel gratuit et vraiment facile à prendre en main. En deux jours vous aurez un aperçu pertinent de votre productivité.

Recevoir des rapports par email

RescueTime vous envoit des rapports hebdomadaires sur votre productivité, idéal si vous ne voulez pas passer beaucoup de temps sur l’interface web, qui de tout façon ne doit servir qu’à administrer votre compte.
RescueTime Email

RescueTime Email

J’attends votre retour sur cet outil que je trouve fabuleux pour une version gratuite. Si cet outil vous botte créez votre compte ici.

Version payante

J’utilise la version payante pour avoir encore plus de détails, par exemple si vous travaillez en groupe il est possible de synthétiser les informations pour une équipe il y a un plan pour les équipes (teams). En ce qui concerne les sites web, le degré de détails supplémentaire est que vous pouvez tracker l’activité au niveau de la page individuelle.

Yvon Huynh

Refschool est un référenceur / développeur full stack, il a commencé à faire du développement de site web, avant de brancher vers le développement web, front end et back end. Il poursuit sa passion de référenceur en bloggant de temps à autres sur le sujet du webmarketing.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Marie dit :

    Ah c’était tentant d’essayer ce service, bien qu’un peu flippant de découvrir ce qu’il en est réellement. Mais je déteste donner ma CB pour avoir un accès gratuit !! Dommage 🙁

  2. Maxime dit :

    C’est un joli programme qui semble vraiment bien, même en version gratuite, mais transférer toutes mes activités sur une base de données en ligne me rend un peu nerveux, surtout pour une “cible” aussi juteuse pour des attaques potentielles. Et quand je vois par hasard ce genre de page indexée dans Google, ça me renforce dans ma parano de ne pas prendre ce risque:

    https://www.rescuetime.com/landing/a/%3Cspan%20style=%22font-size:96px;color:red%22%3EPwned

    Mais bon c’est que moi et je suis de la vieille école… Une version locale je prend tout de suite par contre 😉

  3. Daniel dit :

    Hmm ça m’a l’air tout a fait intéressant comme concept, mais j’aurai un peu peur de voir combien de temps je perds à surfer sur internet sur des sites inutiles, mais en même temps il faut bien prendre des pauses de temps à autre, rester devant le PC toute la journée c’est pas facile facile…